Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Qu'est-ce que le périnée? Comment et pourquoi faut-il le muscler?

Qu'est-ce que le périnée? Comment et pourquoi faut-il le muscler?

Le 15 janvier 2019
Troubles de l’éjaculation et de l’érection, plaisir vaginal et clitoridien, fuites urinaires...Qu'est ce que le périnée? Comment et pourquoi faut-il muscler son périnée ? Quelle est cette musculation oubliée ?

Troubles de l’éjaculation et de l’érection, plaisir vaginal et clitoridien, fuites urinaires... Comment et pourquoi faut-il muscler son périnée ? Quelle est cette musculation oubliée ?

 

Qu’est-ce le périnée ?

Le périnée est un ensemble de muscles tendu entre le pubis et le coccyx, son centre se situe entre le sexe et l’anus. Chez la femme ce groupe de muscle enveloppe tout l’appareil génital (utérus et vagin) et chez l’homme uniquement la racine du pénis.

Pourquoi muscler son périnée ?

Chez l’homme la musculation du périnée :

- Prévient et diminue l’incontinence urinaire (perte involontaire d’urine)

- Prévient et diminue l’incontinence anale (perte involontaire de selles et de aussi de gaz.)

- Augmente la puissance des érections. Les muscles du périnée, en se contractant, boostent l’afflux de sang dans les corps caverneux du pénis.

- Permet au corps de se remettre mieux et plus vite d’une opération du petit bassin.

- Offre une meilleure maitrise de l’éjaculation.

- Permet, lorsque l'homme sait le contrôler, de jouir sans éjaculation et donc d'accéder aux orgasmes multiples (lire "L’Homme multiorgasmique" de M. Chia et D.A. Arava).

Chez la femme la musculation du périnée :

- Prépare et aide à se remettre d’un accouchement. En effet, lors de l’accouchement le périnée est mis à rude épreuve et se détend beaucoup. Il est nécessaire de rééduquer son périnée pour qu’il retrouve une tonicité nécessaire au bon fonctionnement du corps.

-  Permet au corps de se remettre mieux et plus vite d’une opération du pelvis.

-  Prévient et diminue l’incontinence urinaire (perte involontaire d’urine)

- Prévient et diminue l’incontinence anale (perte involontaire de selles et de aussi de gaz.)

-  Permet une augmentation du plaisir vaginal. En effet, le périnée permet de serrer le vagin, lorsqu’il est tonique, cela apporte plus de plaisir aux deux partenaires.

- Offre une augmentation du plaisir clitoridien. Un périnée tonique permet une compression et ascensions du clitoris. D’autre part, il augmente la vascularisation de celui-ci.

- Augmente la lubrification du vagin. La contraction du périnée permet de mieux vidanger les glandes de Bartholin, qui produisent les sécrétions vaginales, et donc d’améliorer la lubrification de celui-ci.

Quels sont les symptômes d’alerte d’un périnée pas assez tonique ?

-  Une pesanteur au niveau du vagin ou du rectum, accompagnée d'une constipation et d'une difficulté à uriner, de même que l'apparition soudaine de douleurs ou d'une perte de sensations lors des rapports sexuels

-  Baisse de l’intensité ou fréquence organisme

-  Incontinence urinaire

- Incontinence anale

- Une difficulté à contrôler ses érections et éjaculations.

Quels sont les facteurs de risque d’altération du périnée ?

- Les grossesses et accouchements.

- La ménopause : la baisse des estrogènes détend le périnée.

- Le surpoids et l’obésité augmente la pression sur celui-ci.

- Le port de charge lourde récurrent (déménageurs, mise en rayon…)

- Les chirurgies du petit bassin notamment la prostate chez les hommes.

- La pratique sportive sollicitant énormément les abdominaux.

- La constipation chronique, fragilise le périnée à cause des poussées constantes qu’elle exerce dessus.

- Les troubles de la prostate

- Le stress

- Les sports d’impacts tels que la course à pied, le tennis, le squash… Lors de chaque impact, le périnée est soumis à une forte pression.

- La pratique intensive du cyclisme : due au frottement de la selle sur le périnée

- La pratiques d’abdominaux type crunch qui augmente énormément la pression sur le périnée.

Que faire pour muscler son périnée ?

Un travail chez l’ostéopathe :

L’ostéopathe rééquilibre le centre du périnée qui peut être soumis à des tensions d’un coté ou d’un autre. Les tensions qui s’appliquent au périnée peuvent être dues aux antécédents traumatiques (chocs, accouchement, chirurgie…), à une adaptation des régions du corps en dysfonction ou à l’environnement (alimentation entrainant une constipation, activité sportive…)

Une rééducation chez kinésithérapeute ou une sage-femme :

Une sonde (anale pour les hommes, vaginale pour les femmes) permet de voir sur un écran les contractions du périnée.

Vous pouvez vous muscler le périnée via des exercices :

1)      Stop-pipi : vous coupez votre jet lorsque vous urinez, puis recommencez, puis stoppez… Attention à vider complètement sa vessie à la fin de l’exercice pour éviter les infections urinaires.

2)      La respiration pilate :

Inspirer doucement et profondément en gonflant vos cotes latéralement. Vos abdominaux doivent être engagés et votre ventre ne doit pas se gonfler.

Soufflez doucement et profondément : contracter votre anus comme pour retenir un pet, votre vessie comme pour vous retenir d’uriner et rentrez votre ventre comme pour passer dans un pantalon serré.

Vos abdominaux doivent toujours être engagés et vous ne devez pas contracter les fessiers.

3)      L’ascenseur :

Imaginez que votre périnée peut monter de quatre étages.

Contractez le pour monter au premier maintenez deux secondes.

Puis montez au deuxième, maintenez deux secondes.

Idem pour le troisième et le quatrième étage.

Redescendez jusqu’au premier (pas au rez-de-chaussée) puis recommencez trois fois.

Ne pas serrer les fesses, ne pas raidir les épaules.

Il existe des appareils d'électrostimulation similaires à l’électrostimulation des abdominaux que vous placez autour de votre bassin pour contracter via l’influx électrique votre périnée (Neurotrac, Cefar Compex...) Vous trouverez ces appareils dans des magasins de matériel médical ou sur internet (https://www.perineeshop.com/).

Des dispositifs tels que des cônes (vaginaux ou anaux) et les boules de Geisha qui permettent de muscler son périnée sans y penser. Vous insérez le dispositif dans votre vagin ou votre anus, votre périnée se contracte automatiquement pour que le dispositif ne sorte pas. Vous trouverez ces dispositifs dans des magasins médicaux ou sur internet (https://www.perineeshop.com/).

Ayez des orgasmes aussi souvent que possible. En effet, lors de l’orgasme, le périnée se contracte de intensément et se muscle donc.

Nous sommes tous voués un jour à subir des désagréments liés au manque de tonicité du périnée c'est pourquoi nous avons tous intérêt à agir de manière préventive avant l'apparition de symptômes.

close